CI : Choc suite au décès du Premier ministre Hamed Bakayoko en Allemagne

par Afrikaleaks La Rédaction
0 commentaire 299 vues
Décès du Premier ministre Hamed Bakayoko

L’annonce du décès du Premier ministre Hamed Bakayoko âgé de 56 ans a été faite mercredi, il est survenu dans un hôpital en Allemagne, a appris l’AFP de sources proches de son entourage.

Décès du Premier ministre Hamed Bakayoko en Allemagne

Hamed Bakayoko, 55 ans, avait été évacué en France le 18 février dernier pour raisons de santé. Il avait ensuite été transféré dans un hôpital en Allemagne.

Toute la Côte d’Ivoire a été confrontée à un choc et à l’incertitude jeudi en apprenant le décès du Premier ministre Hamed Bakayoko, le deuxième Premier ministre de la nation ouest-africaine à mourir en fonction en moins de huit mois.
Proche allié du président Alassane Ouattara, Hamed Bakayoko, décédé selon les informations officielles d’un « cancer » quelques jours après son 56e anniversaire, avait été nommé Premier ministre en juillet 2020 après le décès de son prédécesseur Amadou Gon Coulibaly, le successeur trié sur le volet par Ouattara.

Bien que Alassane Ouattara ait nommé son chef de cabinet Patrick Achi comme premier ministre par intérim lundi pendant que Bakayoko était à l’hôpital, le décès d’Hamed Bakayoko laisse un vide à combler pour Alassane Ouattara qui poursuit sa recherche d’un successeur potentiel.

Décès du Premier ministre Hamed Bakayoko
Premier ministre Hamed Bakayoko en famille avec le Président Alassane Ouattara

« Il sera difficile de le remplacer en raison de sa position, de sa façon de faire les choses », a déclaré Maturin Bamouni, un habitant d’Abdijan. « Même lorsqu’ils ne sont pas de son bord politique, il arrive toujours à régler les choses ».

Hamed Bakayoko, une figure politique qui faisait l’unanimité.

Figure centrale de la politique ivoirienne au cours des deux dernières décennies, alors que le pays était plongé dans un conflit prolongé et une partition, Bakayoko, personnage jovial ayant des racines dans les médias et le showbiz, est apparu comme une figure conciliante, capable de parler à toutes les parties du conflit.

Sa capacité à gagner la confiance de toutes les parties, y compris des anciens soldats rebelles qui ont organisé une série de mutineries en 2017, menaçant une paix fragile dans la première nation productrice de cacao au monde, lui a valu d’être nommé ministre de la Défense en 2017, et de conserver ce portefeuille lorsqu’il est devenu Premier ministre.
Il a mis fin aux mutineries et mené des réformes qui ont contribué à tenir les soldats à l’écart de la scène politique lors de l’élection présidentielle d’octobre 2020, a déclaré Arthur Banga, historien et analyste militaire basé à Abidjan.

Il a réussi à instaurer la confiance entre les soldats, la chaîne de commandement et le régime, ce qui a beaucoup contribué à la stabilité observée de 2017 à aujourd’hui

Arthur Banga

Guillaume Soro, un ancien chef rebelle qui a ensuite dirigé un gouvernement avec Bakayoko comme ministre avant de se brouiller avec le gouvernement actuel, a déclaré qu’il avait perdu un ami et un frère.

Les circonstances de la vie nous ont malheureusement amenés à prendre des chemins politiques différents, opposés et parfois conflictuels, mais nous avons su, avant tout, garder et préserver notre fraternité et notre affection mutuelle

Guillaume Soro

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.