Être une femme coquette, tout un art

par JCK
0 commentaire 62 vues

De la tête aux pieds, elles s’attèlent à se faire belles. Commençons par le sommet, la tête. C’est toute une science qui est mise en œuvre. Les cheveux sont tressés à ras du cuir chevelu. Pour un tissage, des touffes de poils étrangers sont délicatement cousus dans le maillage fait de tresses, qui sert de soubassement.

Ensuite une coupe de cheveux lui est apporté, pour donner son apparence finale. Idem pour une perruque, où dans cette option, la coupe est faite à partir de boules de cheveux, tantôt brésiliennes, tantôt indiennes ou d’autres origines. Une fois que ce couvert artificiel est fin prêt, il est collé au cuir chevelu et la coupe finale lui est donnée.

Juste en dessous, les sourcils feront l’objet soit d’une épilation scientifique, tant elle doit être équilibrée, soit d’un marquage au crayon afin de lui donner la forme voulue. Et dans les cas extrêmes, on rase le tout et on redessine les poils manquants, soit par tatouage, soit au crayon. Dans tous les cas une attention très particulière est portée aux sourcils. Un palier en dessous elles vont s’attaquer au cils, opération encore une fois pointilleuse. Faux cils ou vrais cils travaillés, l’objectif ici est d’obtenir le clin d’oeil ou le regard qui tue. Ainsi, pour donner plus de volume à leurs cils, elles doivent appliquer du mascara en faisant de la racine à la pointe des cils, des mouvements de zigzag. Ensuite elles font un trait de crayon noir à l’intérieur même de la muqueuse de la paupière du haut afin de donner l’impression que leurs cils sont plus longs et plus épais. Tout cela permet au final de gainer les cils, les amplifier, donner une impression visuelle différente, et surtout faire fondre du premier regard leurs hommes. 

femme coquette peuls
Femmes Peuls

Passons à l’eye-liner. C’est pas une opération militaire codée, je vous rassure, mais ça y ressemble de près. Il s’agit de ces délicats coups de crayons sous l’œil qui feraient trembler de peur plus d’un homme. Tout un art que nos femmes maitrisent pourtant dès le jeune âge. Si le mot « contouring » est du charabia pour 99,99% des hommes, il est bien connu de ces dames. C’est simplement lorsqu’elles creusent les zones d’ombre de leur visage avec une poudre qui lui redonne de l’éclat. Fond de teint, et rouges à lèvres sont des basiques incontournables, et en la matière on pourrait produire trois thèses sur les différentes manières de les appliquer. Les teintes évoluent tous les ans en fonction des tendances du moment les plus in. Les boucles d’oreilles fixées, le visage est fin prêt, passons à l’étage inférieur du corps.

Chaine au cou, chaîne au reins, chaîne au pieds tout dépend du feeling de chacune d’entre elles. Une chose est sûre, neuf fois sur dix, on

trouvera une chaîne quelque part. Chaîne de taille, perles de hanches, collier de hanche, ou tout simplement baya, notons toutes fois une vulgarisation de ce bijoux on ne peut plus coquet. Les parties intimes sont travaillées, épilation totale ou partielle, c’est selon, ainsi que les jambes qui feront l’objet du retrait total de tous poils. Encore plus bas, le même art sculptural qui aura été appliqué aux ongles de la main, le sera sur ceux du pied. Faux ongles posés après une manucure au millimètre près. Faux ongles pré décorés ou ongles naturels sculptés, une attention très particulière est portée à cette partie du corps keratisée. Il faut quelques fois plus d’une heure pour obtenir la forme souhaitée.

Je vous épargne de la longue liste d’outils nécessaires, et des détails d’utilisation de l’aussi longue liste de crèmes. Crèmes amaigrissantes, crèmes anti vieillissantes, anti vergetures, anti ride, anti fard, anti tache, anti âge, anti anti tout, et on aura presque fait le tour. Nul doute que je n’ai pas abordé le quart de ce que nos dames font en réalité pour nous plaire, et pour se sentir belles, car après tout ça, chacune a son petit secret. Donc messieurs, sachez qu’il y a derrière ces femmes coquettes qui nous plaisent, un véritable effort de mis en beauté qui est a saluer. Qu’on soit partisan du cheveux naturel, pro mouvement nappy, ou pour tous ces petits artifices qui font la différence, cette application à travailler sa beauté est universelle et elle est vielle comme le monde. Les produits, les modes et les méthodes ont certes évolué, mais au fond, ce désir d’amplifier son charme, appartient à toutes les cultures, phénomène social vieux comme Cléopâtre et Pharaons. Mais quelle application parce que quel travail, respect !

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.