Kolelas, candidat à la présidentielle en République du Congo meurt de la COVID-19

par Afrikaleaks La Rédaction
0 commentaire 200 vues
Kolelas meurt de la covid-19

Le principal candidat de l’opposition à l’élection présidentielle en République du Congo, Guy Brice Parfait Kolelas, est décédé alors qu’il était évacué pour recevoir des soins médicaux, a-t-on appris lundi, alors que les premiers résultats du scrutin de dimanche donnaient le président sortant Denis Sassou-Nguesso en tête.

Le déroulement de la campagne électorale avait révélé dimanche que l’ancien ministre Kolelas, âgé de 61 ans, était hospitalisé en raison de la maladie COVID-19 et il n’a pas été en mesure de voter.

M. Kolelas était considéré comme le plus sérieux adversaire du président Denis Sassou Nguesso, bien que les diplomates et les analystes aient déclaré qu’il y avait peu de doutes quant à la victoire du président sortant, qui prolongerait ainsi son règne de 36 ans.

Les résultats complets ne sont pas attendus avant la fin de la semaine, mais les décomptes d’environ 40% des 86 districts montrent que Sassou Nguesso est en tête, y compris certains où il a remporté 100% des voix, a déclaré la commission électorale.

« Ils montrent tous la même tendance », a déclaré le président de la commission, Henri Bouka, lors d’une conférence de presse dans la capitale Brazzaville.

Le cœur de M. Kolelas s’est arrêté lorsque son avion a atterri à Paris et l’équipe d’ambulanciers n’a pas pu le sauver, a déclaré son conseiller, Didier Loco. Son porte-parole, Justin Nzoloufoua, a refusé de donner la cause du décès.

Dans la capitale Brazzaville, les partisans en deuil ont rempli le siège du parti de l’Union des démocrates humanistes (UDH-YUKI), où un immense portrait de Kolelas était accroché au mur et où le drapeau national était en berne.

Tout le monde comptait sur lui. Nous sommes très déçus

Edgar Masomba – supporter de 50 ans

Kolelas, le fils de l’ancien Premier ministre Bernard Kolelas, a travaillé dans le gouvernement pendant de nombreuses années et est arrivé en deuxième position lors de l’élection présidentielle de 2016.

Il a publié une vidéo depuis son lit d’hôpital samedi en fin de journée. Respirant lourdement et tenant un masque à oxygène à côté de son visage, Kolelas a déclaré qu’il « luttait contre la mort » mais a exhorté les Congolais à « aller voter pour le changement ».

Kolelas sur son lit d'hôpital
Guy Brice Parfait Kolelas adressant un message vidéo depuis son lit d’hôpital

Certains partisans ont dit qu’ils doutaient qu’il soit vraiment mort du COVID-19, mais les dirigeants du parti ont tenté d’écarter les théories du complot.

« Que ce soit la COVID ou autre chose n’est pas important pour nous. Ce qui compte, c’est l’avenir du parti », a déclaré son secrétaire général, Gaston Malanda.


« Malheureusement, la catastrophe est arrivée au moment où nous étions en train de calculer les résultats. Nous n’avons pas d’informations aujourd’hui pour dire s’il a gagné ou pas. »

Les ramifications juridiques de la mort d’un candidat après la fermeture des bureaux de vote mais avant l’annonce des résultats ne sont pas claires, a déclaré Maja Bovcon, analyste senior pour l’Afrique au cabinet de conseil en risques Verisk Maplecroft.

« Étant donné que toutes les institutions clés de l’État sont sous le contrôle de Sassou Nguesso, nous ne nous attendons pas à ce que la Cour constitutionnelle soit saisie de l’affaire », a-t-elle déclaré.

Le président Sassou, 77 ans, a modifié la constitution en 2015 pour prolonger la limite des mandats.

Une panne d’internet dans tout le pays le jour de l’élection s’est poursuivie lundi, selon des témoins.

le parquet de Bobigny en France a annoncé l’ouverture d’une enquête criminelle sur les causes de la mort de l’opposant dont le corps n’a pas encore été rapatrié, sur place en République du Congo, c’est l’incompréhension.

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.