Les cinéphiles soudanais s’offrent un Drive-in

par Cathy FOFANA
0 commentaire 388 vues
soudan drive-in

Les cinéphiles soudanais apprécient ce que les organisateurs du festival présentant la scène cinématographique du pays leur ont offert, leur premier cinéma en plein air. 

Le festival a du se réaménager en plein air cette année compte tenu de la pandémie COVID-19.

Un festival pour les Cinéphiles Soudanais

Une centaine de véhicules se sont rassemblés sur un parking de Khartoum, face à des écrans géants diffusant des films soudanais et européens, vendredi, début d’un festival d’une semaine organisé par le British Council.

« Nous regardons des films depuis nos voitures, et c’est quelque chose qui ne s’est jamais produit auparavant au Soudan », a déclaré Asmaa participante au festival. Les cinéphiles sont soit assis à l’intérieur, à côté et sur le toit de leurs voitures afin de suivre les projections nocturnes.

Autrefois fortement réglementés par le régime islamiste de l’ancien président Omar al-Bashir, qui a été renversé en 2019, les espaces publics au Soudan se sont lentement libéralisés, aidés par une scène artistique redynamisée.

Les films de la petite industrie cinématographique soudanaise ont été primés dans les grands festivals, et le Soudan a présenté son premier film, « You Will Die at Twenty », aux Oscars en 2020.

Le festival de cette semaine s’est élargi pour inclure les films soudanais en 2018, a déclaré Robin Davies, directeur national du British Council, mais les précautions prises contre la COVID-19 ont entraîné un changement de format.

« Je suis très heureux que le festival ait des films soudanais, et nous encourageons tous les créatifs et les jeunes à produire des films », a déclaré Rabab al-Haj, un autre spectateur. « Nous avons besoin de programmes comme celui-ci au Soudan ».

« Talking about trees » Un régal pour les amoureux du cinéma soudanais

Ce scenario pourtant bien réel ressemble à s’y méprendre à celui du film-documentaire de Suhaib Gasmelbari

« Talking About Trees », est un beau portrait de l’amitié et de l’espoir. 

Talking About Trees

Quatre cinéastes soudanais plus âgés et passionnés de cinéma, Ibrahim, Suleiman, Manar et Altayeb, facétieux et idéalistes, se battent pour ramener le cinéma au Soudan, non sans résistance. Ils sillonnent dans un van les routes du Soudan pour projeter des films en évitant la censure du pouvoir. 

Ces quatre amis de toujours se mettent à rêver d’organiser une grande projection publique dans la capitale Khartoum et de rénover une salle de cinéma à l’abandon. Si vous ne l’avez pas encore visionné, il est encore temps.

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.