Mali : Comment La cour d’appel a ordonné la libération des prisonniers politiques.

0 commentaire 310 vues
libération des prisonniers politiques

Après plusieurs tracasseries et fautes de preuves tangibles, les juges de la cour d’appel de Bamako viennent de rendre leur verdict ce mardi 2 mars 2021 et ont ordonné la libération des prisonniers politiques.

Le célèbre chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, Vitale Robert Diop directeur de PMU Mali, Souhahebou Coulibaly directeur de l’AGEFAU et Sékou Traoré secrétaire général de la présidence tous accusés de tentative de déstabilisation de la transition ont été arrêtés depuis le 21 décembre dernier par la sécurité d’état.

“ Déstabilisation de la transition”

Faut-il le rappeler, l’un des suspects principaux dans cette affaire dite “ déstabilisation de la transition” était l’ancien premier ministre Dr Boubou Cissé qui n’a jamais été arrêté. 

En effet, c’est un véritable soulagement pour les proches des personnes qui étaient impliquées dans cette affaire. La joie s’est immédiatement ressentie dans les rues de Bamako dès l’annonce sur les réseaux sociaux par les avocats. Car les partisans du chroniqueur avaient envahi la devanture de la cour d’appel et la maison centrale d’arrêt de Bamako. Pour ce qui est du cas de l’ancien premier ministre Dr Boubou Cissé, sa première fut faite sur son compte Twitter avec le mot “ Merci ”.

Ce mardi 2 mars 2021, la chambre d’accusation a annulé les procédures ,les mandats de dépôt et ordonne la libération des personnes poursuivies dans l’affaire de déstabilisation. Selon les avocats que sont Me Kassoum Tapo et Abdrahamane Touré, leurs clients sont désormais libres. 

libération de prisonniers politiques
Ras Bath auRas Bath aux cotés de feu Soumaïla Cissé

Une victoire aussi pour le collectif pour la défense de la république

Précisément selon Me Kassoum Tapo, l’un des avocats des avocats a affirmé que c’était un dossier vide et on a voulu instrumentaliser la justice malienne. « Nous sommes restés mobilisés. Et les juges ont tranché en notre faveur. C’est la démocratie et les libertés de nous tous qui gagnent. Plus personne ne devrait être détenu illégalement par la sécurité d’État, qui n’a aucune mission d’interpellation encore moins de détention. C’est le travail justice. Le procureur du tribunal de la commune III était incompétent dans cette affaire. Le juge d’instruction qui inscrit le mandat de dépôt contre mes clients était incompétent. Et c’est la raison pour laquelle la cour a annulé purement et simplement les mandats de dépôts et les procédures enclenchées. Et aujourd’hui c’est la justice qui gagne», a déclaré Me Kassoum Tapo. 

Il faut rappeler que le chroniqueur Ras Bath est aussi le porte parole du collectif pour la défense de la république ( CDR). Qui est très connu pour ses propos virulents sur les réseaux sociaux et les ondes des radios locales. 

Déjà en arrêtant ces personnes, puis les libérer pour “dossier vide ” de nombreux observateurs de la scène politique estiment déjà que les autorités de la transition n’ont fait gonfler les rangs des frustrés pour une transition qui devait réconcilier les maliens avant les élections. 

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.