Tanzanie : la chasse aux cadres du Chadema est ouverte

par Cathy FOFANA
0 commentaire 53 vues

Ce lundi le responsable de la police de Dar es Salaam à officialisé l’arrestation du patron du parti d’opposition Chadema, il est accusé avec six autres cadres de son parti d’avoir inciter la population au saccage des infrastructures à brûler les stations services les marchés ainsi que des transport en commun.

Le président du parti Chadema, Freeman Mbowe a appelé à manifester dans le but de mettre en lumière la « fraude d’ampleur » entourant l’élection présidentielle et dénoncer les résultats « illégitimes » des récentes élections générales dans le pays. Le Candidat du Chadema et principal adversaire du président sortant à la présidentielle, Tundu Lissu, revenu au pays après une convalescence de trois ans à l’étranger – n’a lui recueilli que 13,03% des voix.

chadema
Freeman Mbowe – Président du parti Chadema

Rappelons que le parti Chama Cha Mapinduzi du président sortant John Magufuli, candidat à un deuxième mandat, a raflé la quasi-totalité des 264 sièges en jeu aux législatives. Suite à quoi John Magufuli vient d’être réélu avec 84,39% des voix.

la porte de la contestation des résultats de la présidentielle devant un tribunal nous est fermée et c’est pourquoi nous avons décidé de nous adresser au peuple

Tundu Lissu – lors de l’appel à manifester lancé devant le Chadema et l’ACT-Wazalendo

Plusieurs ONGs accusent le président Magufuli d’avoir placé son mandat sous le signe du sacrifice des libertés fondamentales, et de permettre les attaques contre l’opposition.

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.