Total au Congo conserve l’exploitation du terminal pétrolier de Djeno pour 20 ans encore

par Afrikaleaks La Rédaction
0 commentaire 14 vues
Le groupe pétrolier français Total a renouvelé pour vingt ans son contrat en cogestion du plus important terminal pétrolier qui centralise, au large de

Le groupe pétrolier français Total a renouvelé pour vingt ans son contrat en cogestion du plus important terminal pétrolier qui centralise, au large de Pointe-Noire, l’ensemble de la production de la République du Congo avant exportation, a-t-on appris mardi auprès de ses responsables.

L’avenir du terminal pétrolier était au centre de plusieurs options, dont celle de la possible nationalisation de ses activités sous les auspices de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC)

A l’issu de l’entretien tenu le 3 novembre 2020 à Oyo entre le chef de l’Etat congolais Dénis Sassou Nguesso et le Président-Directeur Général du Groupe Total, Patrick Pouyanné, un accord a été conclu. Il stipule que le Congo et Total sont tombés d’accord sur un nouveau contrat qui admet désormais une cogestion du terminal ainsi que des champs pétrolifères environnants par un consortium qui intègre désormais l’Etat congolais Total ainsi que d’autres sociétés.

Le groupe pétrolier français Total a renouvelé pour vingt ans son contrat en cogestion du plus important terminal pétrolier qui centralise, au large de
Patrick Pouyanne – PDG de Total

On s’est mis d’accord pour renouveler la concession du Terminal de Djeno qui est un ancrage historique de Total au Congo, pour 20 années de plus. L’histoire de Total de ce pas va continuer en bonne confiance avec les autorités. Une nouvelle époque va s’ouvrir. L’important pour nous est que le terminal soit opéré dans les conditions de sécurité et qu’il soit toujours disponible pour l’ensemble des opérateurs de la République 

Patrick Pouyanné – PDG de Total

Selon Jean-Marc Thystère Tchicaya, ministre congolais des Hydrocarbures, le premier accord qui liait les deux parties devrait prendre fin le 18 novembre.

Le terminal de Djeno traite plus de 95 % de la production du pétrole brut congolais, soit environ 220 000 barils par jour. En attendant l’implémentation du nouvel accord dont les caractéristiques n’ont pas fait l’objet de communication, Total E&P Congo détenait 63 % des actions et ENI Congo 37 % sur ce site.  Malgré la chute du prix de pétrole sur le marché international, cette matière première  représente plus  de 70 % de revenus du pays.

Jusque-là, Total détenait 63% des parts dans la gestion du Terminal contre 37% pour le groupe italien Eni.

Ce contrat est conclu alors que l’Etat congolais est à la recherche de nouvelles sources de revenus après la baisse de 50% de ses recettes budgétaires et la longue attente d’un financement du Fonds monétaire international.

Le Terminal sera partagé entre diverses sociétés et Total sera un des principaux actionnaires. La République du Congo aura sa part ainsi que les autres opérateurs tels que Eni et Perenco

Patrick Pouyanné – PDG de Total à la presse

Le Terminal de Djeno rassemble toutes les cargaisons venant des différents champs

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.