Pourquoi l’Afrique devra adopter l’énergie éolienne et passer au vert

par Afrikaleaks La Rédaction
0 commentaire 376 vues

Des experts en énergie éolienne ont déclaré ce jeudi que le vent pourrait à lui seul satisfaire 250 fois la demande énergétique du continent Africain et créer des emplois perdus en raison de l’abandon des combustibles fossiles, mais force est de constater que le continent n’a exploité qu’à peine 0,01% de son potentiel.

Avec 724MW de nouvelles capacités ajoutées en 2020, les projets éoliens se développent à grands pas, portant le total à 6468MW pour toute l’Afrique – ce qui équivaut à retirer plus de 2 millions de voitures de la route, a déclaré le Conseil mondial de l’énergie éolienne (GWEC), qui représente le secteur.

Le temps est venu de développer d’urgence l’énergie éolienne dans la région… en tant que moteur de l’emploi et de l’investissement local, afin d’alimenter une reprise économique verte après la pandémie

Emerson Clarke – coordinateur de la Task Force Afrique du GWEC à Bruxelles

La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique a averti que le continent est confronté à sa première récession en 25 ans en raison des pertes de production causées par COVID-19 et des sécheresses, inondations, montée des eaux et insécurité alimentaire liées au changement climatique.

Selon l’Université d’Oxford, les énergies renouvelables non hydrauliques, telles que l’énergie solaire et éolienne, ne représentent que 3 % de l’approvisionnement en électricité de l’Afrique, et des investissements massifs sont nécessaires pour libérer son potentiel d’énergie propre.

L’Afrique du Sud possède la plus grande capacité éolienne, suivie de l’Égypte et du Maroc, selon le GWEC. L’Afrique du Sud est également très dépendante du charbon, ce qui en fait l’un des principaux émetteurs de dioxyde de carbone au monde, un facteur clé du changement climatique.

Alors que le gouvernement sud-africain s’est engagé à atteindre des émissions nettes de dioxyde de carbone nulles d’ici 2050, l’abandon du charbon pourrait coûter des dizaines de milliers d’emplois.

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.