Patricia Bath la femme qui inventa la chirurgie de la cataracte au laser

par Cathy FOFANA
0 commentaire 12 vues

Patricia Bath, ophtalmologue et spécialiste du laser, était une chercheuse innovante dans le traitement et de la guérison de la cécité. Elle a inventé une nouvelle technique pour la chirurgie de la cataracte appelée le laserphaco, et fut a l’origine de la création d’une nouvelle discipline appelée « ophtalmologie communautaire ».

Elle fut également la première femme à la chaire d’ophtalmologie aux États-Unis, à Drew-UCLA en 1983. Elle a obtenu son diplôme de médecine au Howard University College of Medicine à Washington, D.C., a fait un stage à l’hôpital de Harlem de 1968 à 1969, et a obtenu une bourse de recherche en ophtalmologie à l’université de Columbia de 1969 à 1970. Après son internat, le Dr Bath a complété sa formation à l’université de New York entre 1970 et 1973, où elle a été la première Afro-Américaine à effectuer un stage en ophtalmologie.

laserphaco PATRICIA BATH
la chirurgie de la cataracte au laser inventée par Dr Patricia BATH

Elle a également mener une étude épidémiologique rétrospective, qui a montré que la cécité chez les Noirs était deux fois plus importante que chez les Blancs. Elle est arrivée à la conclusion que la forte prévalence de la cécité chez les noirs était due au manque d’accès aux soins ophtalmologiques. En conséquence, elle a proposé une nouvelle discipline, connue sous le nom d’ophtalmologie communautaire, qui est maintenant opérationnelle dans le monde entier.

En 1974, Bath a rejoint la faculté de l’UCLA et l’université Charles R. Drew en tant que professeur assistant de chirurgie (Drew) et d’ophtalmologie (UCLA). L’année suivante, elle est devenue la première femme membre de la faculté du département d’ophtalmologie de l’Institut des yeux Jules Stein de l’UCLA. Malgré les politiques universitaires prônant l’égalité et condamnant la discrimination, le professeur Bath a connu de nombreux cas de sexisme et de racisme tout au long de son mandat à l’UCLA et à Drew. Elle a donc décidé d’emmener ses recherches à l’étranger, en Europe. Ses travaux ont été acceptés en raison de leurs mérites au Centre médical laser de Berlin, en Allemagne de l’Ouest, à l’Institut Rothschild des yeux de Paris, en France, et à l’Institut de technologie de Loughborough, en Angleterre.

Le Dr Bath a également été un scientifique et un inventeur du laser. Son intérêt, son expérience et ses recherches sur la cataracte l’ont amenée à inventer un nouveau dispositif et une nouvelle méthode pour éliminer la cataracte : la sonde laserphaco. Lorsqu’elle a conçu cet appareil en 1981, son idée était plus avancée que la technologie disponible à l’époque. Il lui a fallu près de cinq ans pour mener à bien les recherches et les essais nécessaires à son fonctionnement et pour déposer une demande de brevet. Aujourd’hui, l’appareil est utilisé dans le monde entier. Grâce à ce dispositif de kératoprosthèse, le Dr Bath a pu rendre la vue à plusieurs personnes aveugles depuis plus de 30 ans.

YOU MAY ALSO LIKE

Laissez un commentaire

Activer les notifications    OK Non, merci.